Archives Pastorale

                               Retour Page Pastorale                               

Archives  : 

Célébration écoles St Louis Ste Marie - Journée de l’écologie - 21 mai 2021

Célébration sur l écologie intégrale en accord avec le pape François afin de sensibiliser les enfants à un monde plus juste et équitable sur Ste Marie et St Louis.

Célébration écoles St Louis Ste Marie journée écologie intégrale

Intervention de Nathalie Fouan du diocèse pour une animation sur la cène, dernier repas du christ

Messe du jeudi 1er Avril Saint en l église de saint Laurent Imbert

Messe du jeudi saint en l église de saint Laurent Imbert, les élèves se préparant à la première communion ont pu assister et participer à ce grand moment.

BOL DE RİZ - Vendredi 2 avril 2021 à Gignac et Marignane : OPERATİON REUSSİE !

Le vendredi 2 avril à Gignac et Marignane, maternelles, primaires, collégiens, lycéens, enseignants et personnels ont renoncé à leur repas habituel pour un bol de riz.

Objectif : solidarité avec les plus pauvres. BRAVO ! Le résultat de cet effort collectif fut remarquable : 1600 Bols de riz.  Nous sommes particulièrement fiers de nos élèves et nous les remercions pour leur participation massive à cette opération, le tout dans la bonne humeur.

Semaine Sainte - Messe du jeudi Saint - Eglise Saint Laurent Imbert - mars 2021

BOL DE RİZ - Vendredi 19 février 2021 à St Mitre : OPERATİON REUSSİE !

Le vendredi 19 février à Saint-Mitre les collégiens, enseignants et personnels ont renoncé à leur repas habituel pour un bol de riz.

Objectif : solidarité avec les plus pauvres. BRAVO ! Le résultat de cet effort collectif fut remarquable : 1600 Bols de riz.  Nous sommes particulièrement fiers de nos élèves et nous les remercions pour leur participation massive à cette opération, le tout dans la bonne humeur.

Accueil et cheminement célébration des cendres en l'église d'Istres - février 2021

Accueil et cheminement et Atelier photophores - 25 novembre 2021

Notre Dame de pitié ouvre la rentrée scolaire - 9 Novembre 2021

Les enfants des écoles saint Louis et Ste Marie ont partagé un temps de célébration sur le thème de l émerveillement - Décembre 2020

Les enfants des écoles saint Louis et Ste Marie ont partagé un temps de célébration sur le thème de l émerveillement.

Cette étape pendant cette période de l’avent, nous conduit vers cette lumière qui brille à Noel, qui nous illumine et nous invite à vivre dans l espérance.

Prions les uns pour les autres autour de nos crèches.
Joyeux Noël à tous.

IMG-0096
IMG-0095
IMG-0094
IMG-0092
IMG-0091
IMG-0090
IMG-0089
IMG-0088

Actions pour l'Avent - Décembre 2020

En cette période faite de beaucoup d’incertitudes, nous avons tenu à mettre en place des actions de solidarité pour les plus démunis qui sont aussi les plus impactés.
Nous ne pourrons pas, pour la première fois cette année, prendre part à la collecte nationale de la Banque Alimentaire dans les supermarchés.
Nous ne pourrons pas aller aider au service des repas pour les plus démunis chez les soeurs missionnaires de la Charité avec les élèves de 1° et Terminale, non plus.

Nous avons donc imaginé de nouvelles actions ::

* Tombola pour la Banque Alimentaire
Avec l’aide logistique du Rotary club de Marignane (financement des lots, rédaction du règlement, demandes d’autorisation, impressions des carnets) nous lançons une Tombola.
Pour un prix de 2€ par ticket vous pourrez participer à cette belle action. (début des ventes Lundi 30 novembre 2020). Tirage au sort le 18/12. Tous les bénéfices iront à la Banque Alimentaire.

* Opération « Boîtes de Noël »
Dans une boite à chaussures, nous vous proposons d’y déposer :
– 1 « truc chaud » : Bonnet, gants,écharpe ou paire de chaussettes (peu données) etc … ou une petite peluche pour un enfant.
-1 produit d’hygiène ou de beauté : gel hydro-alcoolique, eau de cologne, dentifrice, brosse à dents, savon, etc …
– 1 carte personnalisée avec un petit mot pour les fêtes.
– 1 loisir (adapté à l’âge du destinataire choisi pour le cadeau) : jeu de carte, sudoku, mots croisés, jeu, jouet, etc …
– 1 « truc bon » : friandises, chocolats, papillotes, nougat, etc … mais aussi des sachets de thé, café soluble …
Nous nous chargerons, avec les élèves, de faire les paquets cadeaux et d’aller les apporter aux associations qui les distribueront :
Secours populaire, Croix rouge, Soeurs missionnaires de la Charité (Mère Térésa) …
Vous pourrez déposer les boîtes à chaussures dans les salles Pastorale.
Nous comptons sur vous ainsi que sur l’ensemble des familles et élèves de l’établissement.

* Sapins de l’espoir
Cette année encore nous aiderons le Lions club de Gignac en achetant et décorant un arbre de Noël qui sera ensuite vendu aux enchères aux profits des enfants malades du cancer; Le tout accompagné d’un lot offert par l’établissement.

Des célébrations de l’Avent auront lieu dans des conditions différentes, également.
Le 4/12 pour le premier degré
Le 14/12 sur St Mitre
Les 10 et 17/12 à 13h30 sur Gignac
Les 10 et 17/12 sur Marignane

Célébration sous le thème de la création du monde - Vendredi 9 septembre 2020

Ce vendredi matin 9 octobre ,St Louis et Ste Marie ,maternelles et primaires se sont réunies pour une célébration afin de fêter la rentrée.

dfgdfghfdgh
ghgfxhfxhxfgh

Signes de retrouvailles, bonne humeur et joie .
Le thème en était la création du monde: savoir s’en émerveiller, la respecter afin de remercier notre créateur.
20201009_110338
20201009_095656
20201009_093724

Visite de Notre Dame de Pitié sur le site de Marignane - 4 septembre 2020

Comme chaque année notre Dame de pitié est venue nous visiter. Les 6èmes faisant leur rentrée ont pu l’accueillir, accompagnés par les enfants de maternelle et les primaires et c’est dans la joie que s’est vécue cette matinée.
Bonne rentrée à tous
L’équipe Pastorale
20200904_092756
20200904_092751
20200904_092955
IMG-4384
IMG-4388
IMG-4387
20200904_093858
IMG_2824
20200904_093004
IMG_2823
IMG_2821
IMG_2820
IMG_2818
IMG_2817
IMG_2815
Célébration des Primaires du vendredi 26 juin 2020
Encore une belle célébration vendredi 26 juin sur st louis et ste marie .
Apres cette période difficile,nous avons pu remercier le seigneur de pouvoir nous retrouver dans la joie et la bonne humeur .
Bonnes vacances à tous .
IMG_1047
IMG_1043
IMG_1040
Dimanche de pâques 2020

Bonjour à tous,
Et si l’Amour était plus fort que la mort !

Les compagnons d’Emmaüs par Janet Brooks Gerloff

Née au kansas (USA) cette américaine diplomée des Beaux Arts de “University of Northern Colorado” ; part s’installer en Allemagne en 1972, se marie au Dr. Joachim Gerloff la même année et aura deux enfants, Hendrik and Anneke. Elle s’éteint le 22 Septembre 2008. Ces principales influences furent le Prof. Joe Hutchinson, Texas, Pawel Kontny de Denver et Oskar Koller de Nuremberg.

Voici quelques morceaux choisi de l’allocution du Pape François de ce jour.
« Le Christ, mon espérance, est ressuscité ! Il ne s’agit pas d’une formule magique, qui fait s’évanouir les problèmes. Non, la résurrection du Christ n’est pas cela. Elle est au contraire la victoire de l’amour sur la racine du mal, une victoire qui “n’enjambe pas” la souffrance et la mort, mais les traverse en ouvrant une route dans l’abîme, transformant le mal en bien : marque exclusive de la puissance de Dieu.

Le Ressuscité est le Crucifié, pas un autre. Dans son corps glorieux il porte, indélébiles, les plaies : blessures devenues fissures d’espérance. Nous tournons notre regard vers lui pour qu’il guérisse les blessures de l’humanité accablée.

Aujourd’hui  a pensée va surtout à tous ceux qui ont été frappés directement par le coronavirus : aux malades, à ceux qui sont morts et aux familles qui pleurent la disparition de leurs proches, auxquels parfois elles n’ont même pas pu dire un dernier au revoir. Que le Seigneur de la vie accueille avec lui dans son royaume les défunts et qu’il donne réconfort et espérance à ceux qui sont encore dans l’épreuve, spécialement aux personnes âgées et aux personnes seules. Que sa consolation ne manque pas, ni les aides nécessaires à ceux qui se trouvent dans des conditions de vulnérabilité particulière, comme ceux qui travaillent dans les maisons de santé, ou qui vivent dans les casernes et dans les prisons. Pour beaucoup, c’est une Pâques de solitude, vécue dans les deuils et les nombreuses difficultés que la pandémie provoque, des souffrances physiques aux problèmes économiques.

Que Jésus, notre Pâque, donne force et espérance aux médecins et aux infirmiers, qui partout offrent au prochain un témoignage d’attention et d’amour jusqu’à l’extrême de leurs forces et souvent au sacrifice de leur propre santé. À eux, comme aussi à ceux qui travaillent assidûment pour garantir les services essentiels nécessaires à la cohabitation civile, aux forces de l’ordre et aux militaires qui en de nombreux pays ont contribué à alléger les difficultés et les souffrances de la population, va notre pensée affectueuse, avec notre gratitude.

Au cours de ces semaines, la vie de millions de personnes a changé à l’improviste. Pour beaucoup, rester à la maison a été une occasion pour réfléchir, pour arrêter les rythmes frénétiques de la vie, pour être avec ses proches et jouir de leur compagnie. Pour beaucoup cependant c’est aussi un temps de préoccupation pour l’avenir qui se présente incertain, pour le travail que l’on risque de perdre et pour les autres conséquences que la crise actuelle porte avec elle.

Ce temps n’est pas le temps de l’indifférence, parce que tout le monde souffre et tous doivent se retrouver unis pour affronter la pandémie. Ce temps n’est pas le temps des égoïsmes, parce que le défi que nous affrontons nous unit tous et ne fait pas de différence entre les personnes.

Ce temps n’est pas le temps des divisions. Ce temps n’est pas le temps de l’oubli. Que la crise que nous affrontons ne nous fasse pas oublier tant d’autres urgences qui portent avec elles les souffrances de nombreuses personnes.

Chers frères et sœurs, indifférence, égoïsme, division, oubli ne sont pas vraiment les paroles que nous voulons entendre en ce temps. Nous voulons les bannir en tout temps ! Elles semblent prévaloir quand la peur et la mort sont victorieuses en nous, c’est-à-dire lorsque nous ne laissons pas le Seigneur Jésus vaincre dans notre cœur et dans notre vie. Lui, qui a déjà détruit la mort, nous ouvrant le chemin du salut éternel, qu’il disperse les ténèbres de notre pauvre humanité et nous introduise dans son jour glorieux qui ne connaît pas de déclin.

Avec ces quelques réflexions, je voudrais vous souhaiter une bonne fête de Pâques. Pape François (12/04/2020) extraits Intégralité du discours à retrouver sur :
https://www.la-croix.com/Urbi-et-Orbi/Documentation-catholique/Actes-du-pape/Paques-2020-Lemessage-Urbi-orbi-pape-Francois-lheure-Covid-19-2020-04-12-1201089087

Joyeuses Pâques à tous.
L’équipe pastorale et l’équipe de direction.

Vendredi - Saint 2020

Bien chers tous,

En ce Vendredi Saint nous vous invitons à une méditation proposée par les Jésuites sur un tableau de
Jérome Bosch. “Le Portement de Croix”
Une belle façon d’entrer dans le mystère de la Passion.

Une autre manière de méditer peut-être par la musique. La comédie musicale “Jésus, de Nazareth à Jérusalem” nous propose à travers “l’adieu” un doux moment d’intimité au travers du regard de Marie.

 Le 19 avril 2019, le Pape François s’exprimait ainsi :

 “ Seigneur Jésus, aide-nous à voir dans ta croix toutes les croix du monde.
la croix des personnes affamées de pain et d’amour ;
la croix des personnes seules abandonnées même par leurs propres enfants et leurs familles ;
la croix des personnes assoiffées de justice et de paix ;
la croix des personnes qui n’ont pas le réconfort de la foi ;
la croix des personnes âgées qui se traînent sous le poids des années et de la solitude ;
la croix des migrants qui trouvent les portes fermées à cause de la peur et des cœurs blindés par des calculs politiques ;
la croix des petits, blessés dans leur innocence et leur pureté ;
la croix de l’humanité qui erre dans l’obscurité de l’incertitude et dans l’obscurité de la culture de l’instantané ;
la croix des familles brisées par la trahison, par les séductions du malin ou par la légèreté meurtrière et par l’égoïsme ;
la croix des consacrés qui cherchent inlassablement à apporter ta lumière dans ce monde et se sentent rejetés, moqués et humiliés ;
la croix des personnes consacrées qui, chemin faisant, ont oublié leur premier amour ;
la croix de tes enfants qui, croyant en toi et cherchant à vivre selon ta parole, se retrouvent marginalisés et abandonnés même par leurs familles et par leurs contemporains ;
la croix de nos faiblesses, de nos hypocrisies, de nos trahisons, de nos péchés et de nos nombreuses promesses rompues ;
la croix de ton Église qui, fidèle à ton Évangile, a du mal à apporter ton amour même parmi les baptisés ;
la croix de l’Église, ton épouse, qui se sent continuellement assaillie de l’intérieur et de l’extérieur ;
la croix de notre maison commune qui se flétrit sérieusement sous nos yeux égoïstes et aveuglés par la cupidité et par le pouvoir.
Seigneur Jésus, ravive en nous l’espérance de la résurrection et de ta victoire définitive contre tout mal et toute mort. Amen !”

« AUJOURD,HUI TU SERAS AVEC MOI DANS LE PARADIS » (Luc 23,43)
L’équipe pastorale et l’équipe de direction

Jeudi - Saint 2020

Bonjour à tous,

Bien chers tous,Alors même que Jésus s’apprête à prendre son dernier repas avec ses disciples, nous entrons dans cette période que l’Église appelle le Triduum Pascal. Une Messe qui dure trois jours, qui s’ouvre par le signe de croix le Jeudi et se terminera par ce même signe de croix à l’issue de la célébration de Pâques.

Nous vous invitons à visionner le lien ci-dessous qui présente très clairement cette période :

Le triduum Pascal

 

La Cène,  par Philippe de Champaigne 1648

La Cène. Issu du latin Cena, ce terme désigne le repas du soir.

La Cène. Issu du latin Cena, ce terme désigne le repas du soir.

Nous retrouvons Jésus attablé avec les douze, à gauche au premier plan Judas tient une bourse dans la main gauche.Vous remarquerez, également, le personnage à l’air si jeune, aux traits presque féminins, juste à la droite de Jésus. il s’agit de Jean. Il est le seul à être dépourvu d’une barbe. Sur cette représentation, les éléments du repas de la Pâque sont réduits au strict minimum. il n’y a qu’une coupe et Jésus tient entre ses mains le pain.

Jésus, quant à lui, tient la place de l’agneau. Annonce de son sacrifice à venir.

Voici un lien sur une étude de cette représentation :
http://dartsetfeemere.over-blog.com/2015/03/la-cene-1648-philippe-de-champaigne-1602-1674-lyon.html

Un autre moment important de cette journée est le lavement des pieds.

En 2016, le Pape François a lavé les pieds de migrants, hommes et femmes de toutes confessions.

En 2016, le Pape François a lavé les pieds de migrants, hommes et femmes de toutes confessions.

Parmi les onze migrants sélectionnés se trouvaient trois femmes et huit hommes , âgés de 20 à 37 ans ( quatre Nigérians catholiques, trois Erythréennes coptes, trois musulmans venus du Mali, de Syrie et du Pakistan , un Indien de confession hindoue.)

« Nous sommes différents, nous avons des cultures et des religions différentes. Mais nous sommes frères et nous voulons vivre en paix, et tel est le geste que je fais avec vous ». 

Le Pape a ensuite demandé aux centaines de demandeurs d’asile présents d’échanger « un geste de fraternité ».

Pourquoi ne dresserions nous pas la table ce soir, nous aussi ?
Préparons le repas comme si nous allions accueillir des invités.
Préparons nous à accueillir à notre tour.

Tout un symbole qui prend sens en cette période où nous sommes tous confinés !

L’équipe pastorale et l’équipe de direction

Pessah et Mercredi Saint Avril 2020

Bonjour à tous,

Nous voilà tous engagés sur le chemin de la Passion qui mène vers  Pâques.Jésus, lui même, a fait le déplacement vers Jérusalem pour fêter la Pâque. Mais pourquoi Pâque et Pâques ?

Jusqu’au XVIe siècle le singulier et le pluriel s’emploient indifféremment. Par la suite le singulier a désigné la fête juive et le pluriel la fête chrétienne. Mais il n’y a pas de règle impérative dans ce domaine.

Cette Pâque, nos frères juifs s’apprêtent à la célébrer ce soir.

C’est l’occasion pour nous de nous souvenir des repas que nous organisions sur Saint Louis Sainte Marie avec les membres de l’association Zébédée, autour du repas de la Pâque.

Afin de nous familiariser avec les symboles du repas de la Pâque et ainsi mieux comprendre la Cène nous vous proposons une introduction à la Pâque juive.

Grâce à notre collègue David Bénitah, nous allons  pouvoir partager avec vous les symboles liés au rituel de la prière qui précède le repas de Pessah. Nul doute que cela nous éclairera également sur notre propre histoire.

Séder de Pessah : usages et symboles

Le Séder (qui signifie ordre) de Pessah lors duquel est lu le récit de la sortie d’Egypte tourne autour de la consommation de mets particuliers symboliques et à l’absorption de 4 coupes de vin.

Le mot Pessah se décompose en Pé – Sa’h : « la bouche raconte » et la transmission orale prend alors tout son sens pour évoquer autour de la table du Séder, entre générations, la mémoire des ancêtres et inscrire l’histoire du Peuple Juif dans les cœurs des enfants pour les générations futures.

Se remémorer l’histoire (raconter, comprendre et expliquer ) pour garder aujourd’hui présent à l’esprit la volonté d’une vie toujours libre.

Le plateau du Séder

Ce plateau symbolise à la fois l’oppression et la libération du peuple hébreu.

Celui-ci peut être en argent, en métal, en bois, en verre ou en tout autre matériau. Il peut être recouvert d’une serviette ou d’un napperon.

La Torah qui permet de développer une réelle proximité, un lien indéfectible avec Hachem (Terme signifiant : Le Nom utilisé en signe de respect en remplacement du nom de Dieu), demande de raconter aux enfants comment l’Eternel a délivré son peuple d’Egypte.

Les 9 différents éléments et symboles du plateau :

  • 3 Matsot (pain non levé) entières : il est préférable qu’elles soient faites à la main. La matsa nous rappelle la sortie précipitée d’Egypte.
  • L’os (Zéroa) : à l’époque où le Temple existait, les juifs se rendaient à Jérusalem et y sacrifiaient l’agneau pascal en cette soirée du Seder. L’os évoque l’agneau pascal puisqu’il est interdit de pratiquer un sacrifice hors du Temple.
  • L’œuf (Bétsa) : il rappelle le Haguiga, sacrifice du jour de fête (yom tov). L’œuf évoque la destruction du Temple et le deuil qui en suivit. (L’œuf est un des éléments traditionnels du deuil)
  • Les herbes amères (Maror) : en général, de la salade romaine, des endives ou du raifort nous rappelle la vie amère de nos ancêtres
  • Le harosset: de la racine héress, argile. Cette compote symbolise le mortier que les hébreux utilisaient en Egypte pour fabriquer les briques nécessaires aux constructions.. Elle est faîte le plus souvent de fruits mentionnés dans le Cantique des Cantiques (dattes, pommes, noix…)
  • Le Karpass: un légume pour le premier trempage : céleri, persil, sur lequel on peut dire la bénédiction ” Boré peri haadama “.  Pessa’h est la Fête du Printemps, la fête de la naissance du peuple juif. Ces légumes sont ici le symbole du renouveau et de la régénération.
  • Le Hazéret : une salade comme le Maror. Le Hazéret sert au Korekh (sandwich de matsa et d’herbes amères)
  • L’Eau salée : citronnée ou vinaigrée et hors du plateau, elle rappelle les larmes des opprimés. Au cours du Seder, on y trempera le Karpass.
  • 4 coupes de vin ou jus de raisin qui rappellent la libération par Hachem

Chacun boit 4 coupes de vin ou jus de raisin, accoudé du côté gauche, le verre de Kiddouch étant le premier. Chaque verre contient au minimum, 8,6 cl, au mieux 15 cl. La position accoudée rappelle la situation des hommes libres dans l’Antiquité qui mangeaient sur des lits.

Chacun mange accoudé 30 g de matsa. Casser la matsa comme un symbole de partage…

On ne mange pas le maror, les herbes amères, accoudé car elles évoquent l’esclavage et non la liberté. Manger des herbes amères pendant le Séder, rappelle l’amertume de la vie d’esclave et confère la qualité de diriger sa vies en préservant le sens de l’autodétermination.

Ce repas de la Pâque, Jésus le partagera avec ses apôtres et nous en reparlerons (La Cène). En attendant notre entrée, demain, dans le Triduum pascal, nous vous souhaitons à tous une belle journée.

L’équipe pastorale et l’équipe de direction

Lundi Saint Avril 2020

Bonjour à tous,

Tout d’abord nous voudrions, en ce Lundi Saint, vous souhaiter une belle semaine Sainte.Voici une vidéo du Pape François qui s’adresse à nous tous.

https://m.youtube.com/watch?v=cS_dHf8MQmU

Plusieurs étapes importantes vont rythmer ce chemin vers Pâques et aujourd’hui nous allons vous parler de la Messe Chrismale. Le Lundi Saint, à Aix et Marseille (traditionnellement le Jeudi), est l’occasion, dans les diocèses, de célébrer la Messe Chrismale. Vous pouvez suivre la Messe Chrismale en direct, célébrée par Monseigneur Aveline sur Marseille en direct ce Lundi 6 avril à 18h :

https://youtu.be/cfKcMSbj9QU

L’évêque concélèbre la messe chrismale avec les prêtres de son diocèse. Au cours de cette célébration, il consacre le Saint-Chrême, l’huile des Catéchumènes et l’huile pour le Sacrement des malades. Elle est aussi appelée souvent Messe des Saintes Huiles.

L’histoire de la Messe Chrismale est mieux connue en Gaule. Au VIII° siècle, c’est au cours de la messe du soir que l’évêque consacre le Saint-Chrême et procède à la bénédiction des huiles. Vers 950, les Saintes Huiles étaient processionnellement apportées à l’évêque, procession à laquelle participaient 12 prêtres qui étaient les coopérateurs du pontife. Celui-ci faisait le mélange du baume et de l’huile et soufflait trois fois sur le Saint-Chrême.

Après le Concile de Trente, la « Messe des Saintes Huiles » est reportée au Jeudi matin et elle perd en partie sa dimension ecclésiale car l’ensemble des prêtres n’y participe pas. Il y a seulement 12 prêtres qui entourent l’évêque pour la bénédiction des huiles.

Paul VI en 1969 apporte une nouvelle étape dans l’histoire de la Messe Chrismale, elle est célébrée le soir. Il en fait une fête du sacerdoce à laquelle tous les prêtres sont invités, et au cours de laquelle ils sont invités à renouveler l’engagement qu’ils ont pris à leur ordination. Le Jeudi Saint est ainsi considéré comme la fête des prêtres. Le Jeudi Saint, le Pape Jean-Paul II adressait chaque année une lettre aux prêtres. C’est Jean-Paul II qui a pris cette initiative. En 2002, la lettre portait sur la réconciliation, en 2003 sur l’eucharistie. Benoît XVI n’a pas continué cette tradition.

Actuellement le caractère communautaire de la Messe Chrismale s’accentue. Dans tous les diocèses, prêtres diacres et fidèles se réunissent pour célébrer la Messe Chrismale avec leur évêque. La messe a lieu habituellement dans la cathédrale du diocèse. C’est parfois dans une autre église pour favoriser la participation des fidèles. Cette messe devient une fête diocésaine à laquelle on invite les fidèles à participer. C’est, semble-il, encore un renouveau dans l’histoire de la Messe Chrismale.

La célébration de la Messe Chrismale doit normalement avoir lieu le matin du Jeudi saint, mais pour des raisons pratiques, pour favoriser la participation des prêtres et des fidèles, cette cérémonie est souvent transférée le soir du Lundi Saint, Mardi Saint ou du Mercredi Saint. La célébration est faite avec des ornements blancs.

Le Saint-Chrême est un composé d’huile d’olive et de baume, lequel est une espèce de résine très-odorante. Il sert pour les sacrements de baptême, de confirmation et d’ordination qui confèrent ce que les théologiens appellent un « caractère », une marque définitive. Il sert aussi pour la consécration des églises et des autels.

« L’huile des catéchumènes » et « l’huile des malades » n’admettent aucun mélange. Elles doivent être une huile d’olive.

Après la Messe Chrismale, chaque paroisse repart avec du Saint-Chrême et des Huiles Saintes. Ces Saintes Huiles et le Saint-Chrême serviront tout au long de l’année.

Belle semaine Sainte à tous.

L’équipe pastorale et l’équipe de direction

Dimanche des Rameaux Avril 2020

                               Retour Page Pastorale